logo communaute valdille 2015

bandeau espacesverts

La gestion différenciée : un entretien raisonné des espaces verts

Dans un souci écologique, le Val d'Ille à mis en place une gestion différenciée de ses espaces verts. En optant pour ce mode d'entretien raisonné, la communauté de communes souhaite :

  • Rationnaliser la gestion de ses espaces verts
    Préserver le patrimoine végétal
    Favoriser le retour des espèces sauvages (animales et végétales)
    Recréer des paysages diversifiés et un cadre de vie agréable
    Limiter au maximum les entretiens et les traitements phytosanitaires
  • Ne plus utiliser de produits phytosanitaires

entretien des espaces verts du Val d'Ille

La communauté de communes est chargée de l’entretien des espaces verts des zones d’activités, des propriétés intercommunales (parcelles en cours de vente, bassins de rétention d’eau,…), des pistes cyclables et aires de covoiturage ainsi que des sentiers de randonnées.

L’ensemble des ces entretien se fait dans le respect des principes énoncés ci-dessus.

Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé. Le désherbage est manuel et l’utilisation du paillage des espaces verts est systématique.

Entretien des parcelles par le pâturage

eco paturageLe Val d’Ille possède des parcelles en cours de vente dans les zones d’activités et de nombreux bassins de rétention d’eau. Afin de préserver et de restaurer la biodiversité de ces sites, l’entretien par pâturage est privilégié.

Moutons, chèvres, chevaux et autres broutards entretiennent 55 ha de parcelles en herbe.

Fauchage retardé et raisonné des bords de route

accotementsLe fauchage tardif est également un des moyens exploité par le Val d'Ille pour réduire l'empreinte de l'homme sur la nature et permettre ainsi à la biodiversité de reprendre ses droits.

Les bords de route revêtent un intérêt écologique certain puisqu'ils sont à la fois des "corridors écologiques" favorisant la circulation des espèces et des remparts aux eaux ruisselantes de la chaussée. C'est pourquoi, bien que primordial pour la sécurité des usagers, l'entretien de ces bas-côtés doit être fait de manière raisonnée.

Hormis les accotements qui sont faucher 2 fois par an (mai-juin et septembre-octobre) pour des questions de sécurité, fossés et talus ne sont faucher qu’une fois de septembre à décembre sur l’ensemble des 280 km de voirie entretenus par la communauté de communes.

De plus, les accotements sont fauchés grâce à un matériel permettant de ramasser les herbes coupées. Cette méthode permet d’améliorer la biodiversité floristique des accotements et de réduire les risques de comblement des fossés et buses d’évacuation d’eau. Les déchets de fauche sont eux valorisés pour produire de l’électricité grâce à la méthanisation agricole ou pour produire de compost.

Les incroyables comestibles arrivent au Val d'Ille

Le mouvement "Incredible edible" en anglais et "Incroyables comestibles" en français est une initiative citoyenne lancée en 2008 par deux mères de famille dans une petite ville du nord de l'Angleterre (Todmorden). La démarche vise à créer un nouvel art de vivre en redynamisant les échanges locaux par le partage de fruits et légumes bio cultivés par les habitants ou les agents des collectivités.

incroyables comestibles2En 2015, la communauté de communes a choisi de s’engager dans cette démarche en aménageant certains de ces espaces verts publics avec des plantes comestibles (légumes, fruits, plantes aromatiques, arbres fruitiers).

Le principe de base est le suivant : "Cueillez, récoltez mais n’arrachez pas les plants !". Les récoltes sont accessibles à tous gratuitement, chacun peut se servir en fonction de ses besoins et de ses envies. La seule règle : ne pas arracher ou abîmer les plants pour permettre à d’autres d’en profiter.

En 2016, le chantier d’insertion du Val d’Ille a réalisé un potager “Incroyables comestibles” au pôle communautaire de Montreuil-le-Gast. Au menu : tomates, courgettes, haricots, rhubarbe, bourrache, oseille, physalis et fleurs comestibles (capucine). Alors n’hésitez plus et venez vous servir !

Sur le Val d’Ille, trois communes ont adopté la même démarche et proposent aussi des “Incroyables comestibles” : Melesse (bourg et parc du Quincampoix), St-Médard-sur-Ille (bourg) et St-Germain-sur-Ille (bourg).

Pour connaître les endroits où se trouvent ces incroyables comestibles - nourriture à partager, consultez la carte collaborative du Val d'Ille (n'oubliez pas de cocher en haut à droit la catégorie "Incroyables comestibles") : http://carte.valdille.fr/

Pour en savoir plus :

pdf small Fauchage des bords de route (page5)

Contact : Justine Le Bras (Environnement) - 02 99 69 86 03 - envoyer un mail