logo communaute valdille 2015

Commune de Melesse

 
 Melesse 

Maire : Claude JAOUEN

Population : 5826 habitants

Superficie : 3239 hectares

Coordonnées :

20 rue de Rennes
35520 Melesse

Tél : 02 99 13 26 26
Fax : 02 99 13 26 36

Écrire un mail à la mairie
Site web de la mairie
Site des AVF - Accueil des Villes Françaises

 

Horaires et permanence :
Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Fermé le mardi matin
Samedi de 9h00 à 12h00

Description :

Melesse est une ville «à la campagne» où il fait bon vivre avec ses nombreux commerces, ses services de proximité et sa vie associative très riche et dynamique. Elle a connu une forte évolution démographique ces dernières années. Deux écoles maternelles publique et privée, deux écoles élémentaires publique et privée, un collège public permettent de scolariser les enfants jusqu'à la troisième.

Historique :

Patrimoine-3_medium

Comme de nombreuses localités d'Occident, la commune de Melesse a été habitée dès le néolithique. Haches polies, grattoirs, perçoirs en silex.. témoignent de lointaines activités humaines. De la Gaule romaine, des gisements archéologiques ont fourni des indices: fermes indigènes, tuiles, tessons de céramique, fragments d'amphores, villa résidentielle. La chapelle de la maison de retraite aux Alleux

L'époque médiévale voit fleurir la chrétienté et en 1185, l'église de Melesse et le prieuré bénédictin du Mesnil sont possession de l'abbaye Saint Melaine de Rennes. De l'église de style flamboyant des 15ème et 16ème siècles, il reste un porche unique, sauvé par le chanoine Thébault lors de la construction de l'église actuelle, en 1885. Ce joyau de la Renaissance orne l'entrée de la chapelle Notre-Dame des Alleux.

Pendant la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion, troupes et bandes de brigands saccagent et rançonnent la paroisse. En 1591, le capitaine Corbesson, au service du duc de Mercoeur, réduit le village en cendres, à l'exception de l'église. Des seigneuries de l'Ancien Régime demeurent des noms de famille nobles : de Melesse, de Champaigné, de Romelin, de Lys, de Rosnivynen, Picquet de Melesse... et de belles bâtisses : château de Beaucé, manoirs du Plessix, de la Quenouillère, de la Grimaudais, de Fresnay..

Passée la tourmente révolutionnaire et l'occupation prussienne à la chute de Napoléon, les Melessiens développent leur vocation particulière : l'agriculture, la production de toile et l'artisanat ; Melesse est alors classée « grande et riche » commune par la préfecture. Le 19ème siècle représente aussi l'âge d'or de l'architecture de terre, fermes, fournils, fours en bauge caractérisent le paysage melessien.

Depuis les années 70 la commune a bénéficié d'un renouveau démographique et urbain, elle accueille aujourd'hui des zones d'activités à fort rayonnement.