logo communaute valdille 2015

Commune de Saint-Gondran

 
 saintgondran 

Maire : Philippe MAUBÉ

Population : 524 habitants

Superficie : 440 hectares

Coordonnées :

3 rue Touche Mulon
35630 Saint-Gondran

Tél : 02 99 45 84 30
Fax : 02 99 45 81 80

Écrire un mail à la mairie
Site web de la mairie

 

Horaires et permanence :
Lundi de 9h30 à 12h30
Mardi et Vendredi de 14h00 à 18h00

Description :

Le_Hac_002Petit village d'Ille-et-Vilaine dans la région de Bretagne, Saint-Gondran fait partie du canton de Hédé.
En terme de paysage, la commune est située à une altitude de 101 mètres. Son territoire est traversé par deux cours d'eau : le ruisseau des Villandes et celui de Couesbouc. Il existe également plusieurs plans d'eau, les plus importants près de Caradeuc, de la Vallée de Couesbouc... D'autre part, le territoire de la commune compte quelques bois, notamment près des Mottays et de la Vallée au sud-est. Saint-Gondran est voisine des communes de la Chapelle-Chaussée, Saint-Symphorien, Hédé et de Langouët. Elle se situe à 60 kilomètres de la ville côtière de Saint- Malo.
Située à 21 km au Nord-Est de Rennes. Ses 512 habitants sont appelés les Gondrannais et les Gondrannaises.

Historique :

Le_logisvitrail1

Saint-Gondran vient, semble-t-il, de Saint-Gordien, martyr du 4èmesiècle ou de Gund-Hramu, petit-fils de Clovis (6ème siècle). L'ancienne voie romaine reliant Rennes à Dinan traverse la commune (actuelle route de Langouët à la Chapelle-Chaussée). Son existence est attestée par une borne milliaire dédiée à l'empereur Tetricus (268-273), qui est conservée au musée de Bretagne à Rennes.
L'église de Saint-Gondran aurait été, à l'origine, la simple chapelle d'un hôpital situé sur la paroisse de Tinténiac. Elle fut ensuite érigée, semble-t-il, en église paroissiale.
D'autre part, nous savons d'après les dictionnaires historiques et géographiques de la province de Bretagne qu'à la fin du 18e siècle, les habitants de la commune de Saint-Gondran récoltaient beaucoup de lin.Ce type de culture a souvent une incidence sur l'architecture car, dans la majorité des cas, les paysans sont aussi tisserands, ce qui implique l'existence d'une pièce destinée au métier à tisser dans les fermes.